Vie de la CMCAS

  • avril 2011 – Revendication commune en Île-de-France pour la pérennité des Activités Sociales :

Le 06 avril 2011, l'ensemble des Présidents des CMCAS de la région parisienne a adressé un courrier commun à la Direction de la Direction Opérationnelle d'Île-de-France en vue d'obtenir les moyens humains  nécessaires au bon fonctionnement des Activités Sociales, tel que réglementairement prévu.

Des appels et sollicitations similaires ont par ailleurs été transmises en amont par le Conseil d'Administration de la CMCAS des Yvelines avec le soutien unanime des Organisations Syndicales gestionnaires.?

Lettre commune des huit Présidents de CMCAS d'Île-de-France pour la publication des postes vacants aux Tableaux Hiérarchiques


  • mai 2011 – Défense des agents de la CMCAS :

Pétition commune et unanime de l'ensemble des Organisations Syndicales gestionnaires de la CMCAS des Yvelines pour l'obtention et la défense pérenne des moyens humains nécessaires au fonctionnement des Activités Sociales.

→ Pétition "Moyens humains et Tableau Hiérarchique à la CMCAS des Yvelines"


  • Sitôt installés que voici venir l'augmentation du loyer avec chantage aux parutions de postes !?

      cr_rd_M._DUBES_-_09_sept._2011.pdf (60,6 Ko, 909 hits)

    Pour information, la CMCAS des Yvelines recevait, le 09 septembre dernier en ses nouveaux locaux de Maurepas et à sa demande, M. Christian DUBÈS, DRH USR IDF. En complément des principes locatifs des locaux découlant du statut des IEG, ce dernier a alors tenté de nous proposer une nouvelle convention pour le loyer, au vu des restructurations opérées par les entreprises, soit une prise à bail en indépendant par la CMCAS des Yvelines.

La nouvelle convention d’occupation des locaux pour le site de Maurepas inclurait une participation répartie comme suit : 40% à la charge de la Direction et 60% à la charge de la CMCAS sur la base de 20 m2/agent, pour soit 300 m2.

Le bureau du Président étant exclu de ce calcul, ainsi que l’excédent de surface au-delà des 20 m2 par agent, toutes ces surfaces restent à payer à 100% par la CMCAS des Yvelines, soit environ 100 m2.

Il est révélateur de constater que le bureau du représentant mandaté élu « Le Président de la CMCAS » n’est pas comptabilisé dans la proposition de convention.

C’est là encore à n’en pas douter la démonstration du déni de la gestion ouvrière et du rêve patronal latent de reprendre la conduite de nos Activités Sociales.

Par ailleurs, les exemples d’implication des Directions dans le montage d’activités, tantôt sportives tantôt culturelles, où l’argent coule à flot pour leur mise en œuvre, ne sont plus à prouver.    

La « cerise sur le gâteau » fut le chantage opéré dans la suite de cet échange : si vous signez cette convention, nous débloquerons le Tableau Hiérarchique et permettrons la publication des postes laissés vacants.

Voilà, tout est permis ! Pas de complexe, pas de culpabilité quand aux méthodes de voyous utilisées !…

C’est le nouveau monde, libéré de toutes les entraves d’éthique, de morale, de politesse, de respect ! Et vlan ! Je te fais du chantage et c’est normal !…

Où voyez-vous un quelconque mépris dans cette attitude ? C’est simplement l’occasion d’être meilleur gestionnaire sur le dos des Activités Sociales, donc des agents et de leur famille, c’est normal ! C’est comme cela et puis c’est tout !…

Quand même !! quand même ! la CMCAS des Yvelines forte des 12 599 bénéficiaires qui la composent prend acte des propos du  « messager », mais elle ne compte pas se laisser déposséder aussi facilement.

Un bras de fer va certainement s’engager ; un de plus, nous en avons maintenant l’habitude.  

 


  • Suite aux négociations avec la Direction des Opérations Île-de-France USR IDF du tableau hiérarchique de la CMCAS des Yvelines : la mobilisation paye !

    Avenant à l’article inséré en couverture du journal n°8 d'ocotbre 2011 au vu de l’évolution survenue le 12 octobre 2011 pour intégration de l’histoire récente, veuillez trouver ci-joint un complément d’information sur la situation courante

?C’est la suppression d’un blocage insupportable qui vient d’être arrachée à la Direction ERDF-GRDF. Depuis deux ans maintenant, les employeurs avaient décidé de prendre les Activités Sociales du personnel en otage en interdisant toute publication des postes vacants dans les services des huit CMCAS de la région Île-de-France.

Mercredi 12 octobre à 17h, les employeurs étaient contraints d’annoncer à une délégation des principaux élus sociaux CGT des huit départements de la Région une annulation de cette mesure totalement contraire aux textes statutaires, et prendre ainsi l’engagement de « signer dès maintenant toutes les demandes de publication de postes adressées par les CMCAS » ; et pour notre CMCAS la promesse d’un nouveau rendez-vous pour obtenir et finaliser l’embauche de nos deux CDD, Sherazade MERZOUG & Maxence GODARD.

Lettre adressée en ce sens aux Directions le 17 octobre 2011 :

  relance - publication postes TH CMCAS 78 (502,4 Ko, 1 032 hits)

Dans les prochaines semaines, il sera à nouveau possible d’accueillir dans nos CMCAS le personnel statutaire indispensable à la mise en œuvre des Activités Sociales et de l’Action Sanitaire et Sociale.

C’est incontestablement une victoire importante pour l’ensemble des agents des IEG de la région parisienne. Au-delà, c’est aussi la confirmation qu’avec la mobilisation la plus large, le rassemblement et l’implication de tous, il est possible d’ouvrir des perspectives d’avenir pour nos organismes sociaux et nos activités sociales statutaires.

Ce résultat n’a été rendu possible que grâce à la mobilisation du personnel, à l’implication militante de l’ensemble des adhérents, militants et élus sociaux de la CGT, au rassemblement solidaire de l’ensemble des Conseils d’Administration des huit CMCAS impulsé par la CGT, qui ont décidé d’engager les recours juridiques nécessaires, au dépôt effectif de deux premiers recours en référé au Tribunal de Paris.

Pour autant, la mobilisation doit être maintenue et la vigilance est toujours à l’ordre du jour. Les employeurs ont en effet confirmé leur volonté de s’attaquer au 1%, le salaire social des électriciens et gaziers, en alourdissant considérablement les charges d’occupation des locaux pour les sièges des CMCAS. Sur ce dossier comme sur celui des moyens humains, notre réponse devra être toujours et encore celle de la mobilisation et du rapport de force.

Tous ensemble, pour nos Activités Sociales statutaires !

Le Président de la CMCAS des Yvelines

 

 

À Propos de l'auteur