Elections de SLV

Les élections des SLV ont eu lieu. Ces élections, voulues par le Comité de Coordination des CMCAS, ont été conduites en vue de réaffirmer le besoin de proximité de nos Activités Sociales « par et pour » l’ensemble du personnel des I.E.G et afin de préparer les élections à venir des CMCAS en juin 2012.

Qu’elle analyse tirer des résultats de ces élections ?

Tout d’abord un premier constat, l’absence presque totale de listes autres que celles présentées par la CGT.

Ensuite, seuls les syndicats F.O et CFDT ont été en capacité de présenter quelques listes _de Délégués sur les SLV1 et SLV6 du Chesnay et Moxouris pour FO et de Bureau et Délégués pour le syndicat CFDT de la SLV10 Chatou_ avec une particularité pour les SLV5, 8 et 11 de Beynes/St Illiers en l’émanation d’une liste d’union CGT & FO pour le Bureau et les Délégués unique pour les trois sites.

Fort de ce constat, l’enjeu des élections s’en est logiquement trouvé amoindri au sens démocratique, et bon nombre de bénéficiaires n’ont pas pleinement appréhendé l’intérêt d’y participer (constatation vérifiée par la relecture des listes d’émargement et de nombreux contacts téléphoniques) ; cela d’autant plus que la date des dernières élections de SLV tenues pour l’ancienne CMCAS de Versailles en 1994 laissait supposer du caractère pérenne des mandats d’élus de Bureaux et des Délégués de listes.

Il est par ailleurs à noter que malgré notre communication effective auprès les bénéficiaires relative à la tenue de ces élections et leur particularisme, une grande partie des inactifs a été perturbée par la réception d’une seule liste d’organisation syndicale en choix pour exprimer leur vote par correspondance. Ils ont été nombreux à faire le choix de ne pas s’exprimer à cause de cet état de fait, n’ayant durant leur carrière jamais eu à vivre ce type d’élections hétéroclites.

Toutefois, au vu de tous ces constats et avec une participation moyenne globale de 45,96% sachant que la participation moyenne des inactifs se monte à 38,08 % et celle des actifs à 58,61 %, le Conseil d’Administration n’a pas à rougir du résultat de ce scrutin et peut affirmer de l’attachement des bénéficiaires à leurs lieux de proximité des Activités Sociales que sont les SLV (1).

Il reste bien-sûr un travail considérable d’explications à apporter aux salariés des I.E.G : notamment de l’importance, quelle que soit leur appartenance syndicale, à s’engager à faire vivre leurs Activités Sociales en en étant acteurs, forces de proposition et bien entendu utilisateurs.

Un travail purement syndical est à mettre en chantier pour faire valoir nos droits aux détachements comme cela est inscrit dans notre Statut, pour participer aux réunions de Bureau et de Commissions, au accompagnement en tant que convoyeurs pour les colos de nos enfants, et aussi pour ceux qui en ont fait le choix,  pour être responsables de centres de vacances sous l’égide de « Prenez le Relais ».  

Nous devons aussi nous poser la question de la représentativité syndicale pluraliste dans la gestion ouvrière du 1% et de la responsabilité qui incombe à chaque O.S d’y être représentée. Cela est d’importance, surtout à la veille des élections de CMCAS inscrite pour le mois de juin 2012.

Voilà. Une page est tournée avec ces élections pour trois années car nous avons la volonté d’asseoir la pérennité cyclique de ces élections comme le stipule le Règlement Commun.

Je terminerai cet édito sur cette citation de Marcel PAUL : "Quiconque se contente d’être consommateur de ses Activités Sociales sans y participer est condamné tôt ou tard à en être dessaisis".

Résultats définitifs élections SLV 2011 – CA 27 mai 2011

 

À Propos de l'auteur